Bienvenue sur mon blog
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

VITRUVE
26 janvier, 2012, 15:00
Classé dans : VITRUVE

Vitruve est un architecte romain qui vécut au Ier siècle av.J-C, il est l’auteur du célèbre traité d’architecture, De architectura. Ce dernier est une encyclopédie des techniques de l’antiquité romaine.Il est le seul écrit connu d’architecture de l’Antiquité. Daniele BARBARO en a publié en 1556 la traduction et le commentaire , Andrea PALLADIO collabora aux illustrations.

L’architecture néo-classique  qui reprend les techniques romaines, s’est installée en Basse Normandie dans la deuxième partie du XVIIIème Siècle . Nous en retrouvons les principes dans des demeures qui ont été construites pendant cette période dans le Pays de Coutances . ( Annoville, Cambernon , Coutances ,Tourville sur Sienne ……).  ( livre VI Chapitre VIII : De la solidité et des fondements des édifices ).

Plusieurs traductions du traité furent rédiger en français:

Claude PERRAULT (1613-1688 ) en 1673 ( frère de Charles PERRAULT le conteur) fit évoluer l’interprétation du traité.

CH-L.MAUFRAS en 1847, éditeur PANCKOUCKE. ( 1 ) ( 2 )

Traduction anglaise :  Guillaume NEWTON  en 1771 et 1791 .

                                                                                                                                                                                       ( 1 ) -CH-L. MAUFRAS était membre  de la Société des antiquaires de Normandie (comme E. GUY architecte du domaine), de la Société pour la conservation et la description des monuments historiques. Il était professeur au collège Rollin à PARIS aujourd’hui Lycée Jacques DECOUR.

( 2 ) DIDEROT en 1781 collabore un peu à l’Encyclopédie méthodique de PANCKOUCHE Charles-Joseph . La maison PANCKOUCKE fut reprise par les Editions DALLOZ à la fin du 19ème Siècle.

Commentaires fermés


ARCHITECTURE
26 janvier, 2012, 8:44
Classé dans : Architecture

Les villas vénitiennes d’une architecture néoclassique : Les ex-dépendances

                                                                                                                                                                                                                                    M. QUESNEL de la MORINIERE bien connu des Coutançais et l’architecte M.Emile GUY   se sont inspirés de l’architecture de la renaissance italienne et notamment des oeuvres du grand architecte ANDREA PALLADIO (1508-1580) ( on retrouve des parallèles  des  villas vénitiennes (Barbaro, Thiene, Pisani) dans la construction des dépendances du domaine en 1841 ***** ).

Elles s’inscrivent des idées de l’époque * et de l’influence d’ANDREA PALLADIO sur l’architecture néoclassique depuis la deuxième moitié du XVIIIème siècle, et de la personnalité du commanditaire du projet M. QUESNEL de la MORINIERE, magistrat cultivé et homme de goût. Comme le dit PALLADIO, les villas sont faites à la ressemblance des maîtres, elles en sont même le portrait****. Bâtir des bâtiments utilitaires destinés à l’usage des gens de maison, aux fiacres, aux attelages… sur des modèles de villas vénitiennes réservées à l’aristocratie et riches notables, montre une grande humanité de la part de M. QUESNEL de la MORINIERE.****

Nous retrouvons la relation de l’architecture avec les moeurs sociales aux Salines Royales d’Arc et Senans ( commande de Louis  XV ) : l’oeuvre majeure de Claude Nicolas LEDOUX classée monument historique et inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

L’intégration des ces bâtiments dans une enceinte de l’ancien fief de la Mare, le maintien du pigeonnier orienté à l’extrémité Est de la dépendance s’inspire d’une tradition médiévale selon l’exemple de la villa Barbaro de Maser en Italie. Leur disposition cardinale,  un corps central avancé accentuent leur symétrie selon une référence évidente au monde classique**** (référence :  construction Gréco-Romaine du site de Jerash en Jordanie comme le souligne les ouvertures modulables de la dépendance centrale).

Les cheminées des dépendances étaient positionnées de part et d’autre du corps central selon l’exemple de la villa Barbaro .

 

Le château

Le château a été construit selon l’expression de Léonard de Vinci  « La Divine Proportion » : Le nombre d’or. (le côté ouest de la ruine ). Le rectangle d’or «  l’esthétisme du château vue  du ciel ».***   ( E GUY a utilisé  également  » phy  » dans la  construction  des théâtres de Caen et de Saint Quentin , cette découverte a été  signalée  à la Mairie de St Quentin le 9 Juillet 2008 ).

Le cercle , symbole astronomique représente  le ciel , l’univers , le cosmos.( cercle sur le fronton du château ). Il est une figure de protection , une ceinture de défense chez les anciens.

L’escalier a été construit selon les commentaires de  Claude Perrault sur le traité de Vitruve ( la base est le double de la hauteur  dans l’usage du théorème de Pythagore).  » La traduction du traité par CH.L. MAUFRAS ».

Le château   disposait de nombreuses ouvertures qui  permettaient de bénéficier de la course du soleil , du lever au coucher, dans pratiquement toutes les pièces. ( l’énergie solaire au XIXème Siècle ). » Les savoirs locaux citent 365 ouvertures ».

 

 

*** Selon Claude-Nicolas LEDOUX , l’architecture est semblable aux astres bienfaisants qui éclairent le monde.  » Ref : le Château de Bénouville du  Conseil  Général du Calvados  novembre 2007 « .

****On retrouve cette humanité dans son testament en date du 4 mars 1851, il donne  et lègue au Séminaire de Coutances, ses maisons et terres de la Mare. Mais cette mutation ne put être exécutée,  ses héritiers s’y étant opposés. »Ref : Ch DAIREAUX  Cercle de Généalogie et d’Histoire Locale de Coutances et du Cotentin.Bulletin N° 11.

***** civilisation des VILLAS Vénitiennes de Michelangelo Muraro. Editions Place des Victoires, Paris. 2007

 

Commentaires fermés

Commanderie Templière de l... |
archeoabourail |
efoship |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | archeoabourail1
| nezcreux
| histgeo5eme